歐洲學者認為台灣有亡國可能 /佛國喬 歐洲學者認為台灣有亡國可能 /佛國喬 這是一篇以歐洲學者觀點為主的文章,文中除了解析兩岸關係外,也呈現他們對馬英九個人以及台灣人的看法。對於後者,文章認為,台灣人就是一種「連國將亡也不在乎的經濟動物」,而且結局可能是「台灣自己任人取走」。   歐洲學者對於台灣的擔憂,居然比台灣住民更加深刻;我想,如果能投票,這些學者對於ECFA的反對比例,一定遠遠高過我們自己人;假若有一天,台灣因經濟利益被併吞,那世人的反應一定不只有驚訝,還會加上對台灣人民無知的嘲笑吧。 題目:經貿緊密結合的政治風險Les aleas politiques du rapprochement commercial  在北京持續地運用其經貿利益魅力,來吸引那些渴望加重中國市場的台灣廠商之際,兩岸的解凍也帶來研究與學術的交流,而其中的焦點也回到最敏感的問題之上。  台灣愈來愈被中國市場所魅惑,北京看準這個弱點,這一次不再採取耀武揚威的手段對付台灣;十一月九日,一個不少於三千人的代表團,在江蘇省黨書記的指導下,登上該島參與了所謂的「江蘇週在台灣」,江蘇是全中國在國際上最活躍的省份之一。  從時興產業到傳統產業 房地產,有三百家台灣代工及地方廠牌廠商赴了此約會,他們想要取得中國合約,或者增加在中國的能見度。兩岸商人文化與語言的相近,這項交流趨勢雖早已發生,但此刻還盼望能有助經濟復甦;不過,它之所以會加速進行,還是歸因於馬英九在政策上的鼓勵,而中國對台灣的吸引力也回應了此政策。  為了「江蘇週在台灣」,還特別辦了一場盛大的官方宴會,吳伯雄與代表團主席梁保華為首,台灣方的眾大老闆與官方代表圍繞在旁,還有江蘇來的音樂舞蹈表演。  但是,就在經濟關係穩定地加強的同時,政治從未置身事外,中國匐匍前進的統一策略帶來了不安,台灣原本脆弱的現狀有了更多的不確定性。  江蘇代表團熱熱鬧鬧登台後一週,Taipei Times以電話訪問了一些歐洲的兩岸事務專家,他們紛紛警告中國正在利用台灣的經濟傾斜,向該島伸出政治黑手,他們還要馬英九總統千萬提防,並且堅持應該在島內有廣大的政治共識下,才能在兩岸政治關係的趨近上有所行動。  文中,這些專家也強調表示:反對黨與一些國民黨立委譴責馬總統在兩岸政治關係的趨近上,以急行軍方式往前衝,毫無反對黨與 帛琉人民置喙餘地,這些反對人士也指控北京愈來愈把經濟與政治混在一起,以播放熱比婭影片為由,操作中國觀光客杯葛南部就是鐵證。  最後,許多研究者強調,在北京的想法裏,經貿結合即是為統一,而且是由中國一方說了算的統一,因此,台灣必需尋求「再平衡」對外的經濟關係,以求對中國依賴的降低。  上述的擔憂都被十一月中該島的一場兩岸關係研討會所證實無誤,與會者李際均是一名退役的中國人民解放軍的將軍,也是孫子兵法學會的榮譽主席,對他而言,馬總統所提出的拆對台飛彈、甚至是簽和平條約,乃毫無意義之舉。  「正因為....」他以一種視外交謹慎為無物的態度,大辣辣表示:「飛彈是可以移來移去的,任何時間都可以重新裝回去。」他接著又說:「台灣也把飛彈指向中國,但中國人並沒有感到任何威脅....事實上,所謂的威脅都是被炒作的,完完全全是由美國所製造,好賣武器給你們。」  這般尖酸的宣稱引起獨派陣營的抗議,民進黨認為李將軍之言,表現出他不了解台灣人希望能選擇其命運:「假裝飛彈是沒有威脅性的,以及支持那些可笑的意見,對海峽的和平是沒有貢獻的。」  至於另一 買房子獨派政黨,台聯的主席則強調李將軍所言,乃中國的傳統戰略,就是要從國際社會孤立台灣,以強迫台灣簽署他們單方面條件的和平條約,他補充:「今日,北京為期併吞這個島,已經成功地說服美國減緩對台軍售,然後關閉台北、北京之外的任何界面;在這種情況下,統一的策略,將以經濟依賴為手段來收得成果。」  因著該島與大陸加速進行經貿結合,台灣的政治圈有了愈來愈多的擔憂,對於這些擔憂,義大利Institut MarieCurie的Nicola Casarini教授在十一月十六日下了一個評語:「下一次的台灣總統大選將至關重要,我們活在一個歷史時刻裏,其中,美歐皆不計條件地想要和中國妥協,由此為了和平,台灣可能會被犧牲掉....,台灣的現狀,已經是真真切切必需擔心它是否能持續下去了,如果我們還在認為沒什麼大事會發生,那所存在的風險,就是台灣自己任人迅雷不及掩耳地取走。」 (Nicola Casarini 為歐洲知名的中國專家) Les aleas politiques du rapprochement commercial (18 novembre 2009)‧Francois Danjou  Alors que Pekin continue ses operations de charme commercial aupres des ind 設計裝潢ustriels taiwanais avides d'augmenter encore leurs parts de marche en Chine, le degel entre les deux rives du Detroit donne aussi lieu a des echanges entre chercheurs et universitaires, dont la teneur renvoie aux questions les plus sensibles de la relation.  Cette fois la Chine , qui mesure les points faibles del'Ile, de plus en plus fascinee par le marche chinois, n'y est pas allee de main morte. La delegation qui, le 9 novembre dernier, a debarque a Taiwan ne comptait pas moins de 3000 membres, venus participer a la ? semaine du Jiangsu a Taiwan ?, sous la conduite du Secretaire du Parti de la province du Jiangsu, l'une des plus actives de Chine a l'international.  300 societes taiwanaises de sous-traitance ou de marques locales, se pressaient au rendez-vous, representant de nombreux secteurs, des plus en vogue (Diodes Electroluminescentes, energiesolaire) aux plus traditionnels (machines outils, petrochimie, electronique, agricu 情趣用品lture, agro-alimentaire), dont l'ambition etait de decrocher un contrat en Chine ou d’y augmenter leur presence. La tendance, deja ancienne, repond a un besoin de relance, facilitee par la communaute de culture et de langue entre les hommes d'affaires des deux rives. Elle s'accelere, encouragee par la politique de Ma Ying Jeou a laquelle repondent les seductions chinoises.  L'operation a ete ponctuee par un banquet officiel monstre reunissant le President du KMT Wo Po-Hsiung et le chef de la delegation chinoise Liang Baohua, entoures de plusieurs grands patrons de l'industrie taiwanaise et de representants officiels du gouvernement. Le tout anime par une troupe d'une centaine de danseurs et musiciens du Jiangsu  Mais alors que les relations economiques se renforcent a un rythme soutenu, la politique n'est jamais bien loin. Elle vehicule les incertitudes d'un statu quo fragile et les craintes d'une strategie chinoise de reunification 烤肉rampante.  Une semaine apres l'arrivee de l'imposante delegationdu Jiangsu, le Taipei Times publiait une serie d'interviews par telephone de plusieurs specialistes europeens des relations dans le Detroit, qui mettaient en garde contre les risques d'une main mise politique chinoise sur l'Ile par le biais des relations commerciales. Ils incitaient Ma Ying Jeou a plus de prudence et insistaient sur la necessite d'appuyer la politique de rapprochement par un large consensus politique.  Disant cela les experts europeens rappelaient que l'opposition et certains deputes du KMT reprochaient au President Ma d'avancer sa politique de rapprochement a marche forcee, sans concertation avec l'opposition et le peuple. Ils mettaient egalement le doigt sur les tendances de Pekin a meler la politique aux affaires, citant le boycott par les touristes chinois des regions meridionales desensibilite independantiste et les pressions de Pekin pour interdire la diffusion dans l'I 澎湖民宿le d'un documentaire sur Rebiya Kadeer.  Enfin, plusieurs chercheurs soulignaient la necessite de rappeler que, dans l'esprit de Pekin, le rapprochement commercial soustendait l'intention de reunification a ses seules conditions. Il etait donc necessaire de reequilibrer le commerce exterieur de Taiwan pour le rendre moins dependant du Continent.  Ces craintes etaient confirmees par le seminaire sur les relations dans le Detroit, organise a la mi novembre par l'Ile, auquel participait le General de l'APL en retraite Li Jijun, President honoraire de la Societe d’Etude sur l'art de la guerre de Sun Zi. Pour ce dernier, les exigences du President Ma Ying Jeou de demanteler lesmissiles chinois pointes sur l'Ile, en amont de negociations pour untraite de paix, n'avaient aucun sens.  ? Puisque ?, dit-il, sans s'embarrasser de precautions diplomatiques : ? les missiles sont mobiles et pourraient etrereinstalles a tout moment ?. Au demeurant ajoutait t-il, ? Taiwanpointe aussi ses m 室內設計issiles sur la Chine et les Chinois ne se sentent pasmenaces pour autant (...). En realite, la menace missiles est factice et a ete creee de toutes pieces par les Etats-Unis pour leur permettrede vendre des armes ?.  La declaration a l'emporte piece a souleve un tolle dans la mouvance independantiste (DPP et TSU). Pour le DDP, la remarquedu General Li, montrait qu'il ne comprenait pas l'aspiration desTaiwanais a choisir leur destin. ? Pretendre que les missiles ne sontpas une menace, et soutenir des opinons aussi ridicules, ne contribuepas a la paix dans le Detroit ?, a-t-il ajoute.  Quant au President de l'Union pour la Solidarite (TSU),egalement independantiste, il souligne que le general Li s'inscrit dans la strategie classique de la Chine , visant a isoler Taiwan de la communaute internationale pour forcer l’Ile a signer un traite de paixa ses conditions. Il ajoute ? A ce jour, Pekin a reussi a persuader lesEtats-Unis de ralentir leurs ventes d’armes a Taiwan et a empechertoute interference exterieure entr 租房子e Pekin et Taipei , dans le butd'annexer l'Ile. Dans ces conditions, la strategie de reunification parle biais de la dependance economique commence a porter ses fruits ?.  Les craintes qui hantent la classe politique taiwanaise, inquiete de l'acceleration des rapprochements commerciauxliant de plus en plus l'Ile au Continent, peuvent etre resumees par laremarque de Nicola Casarini, chercheur italien de l'Institut MarieCurie, rattache a l'Universite Europeenne Robert Schuman de Florence etpubliee le 16 novembre dernier dans le Taipei Times : ? La prochaineelection presidentielle a Taiwan sera cruciale. Nous vivons un moment historique, ou l'UE et les Etats-Unis, souhaitent a tout prix un compromis avec la Chine qui pourrait sacrifier Taiwan a la paix (...).Il faut craindre que le statu quo ne dure pas. Si nous continuons a penser que rien n'arrivera, le risque existe que Taiwan se laisse surprendre ?. .msgcontent .wsharing ul li { text-indent: 0; } 分享 Facebook Plurk YAHOO! 部落格  .
創作者介紹

楊丞琳

sxthejirlz 發表在 痞客邦 PIXNET 留言(0) 人氣()